Google PlusFacebookTwitter

Bénédiction des cierges de la Chandeleur

Par le 8 Fév, 2015 dans Messes | 0 commentaire

Share On GoogleShare On FacebookShare On Twitter

Le clergé et les fidèles se retrouvent près d’une table disposée dans l’église.

Prions. Dieu tout-puissant et éternel, source et principe de toute lumière, Tu as fait briller sur le monde ta splendeur en nous envoyant ton Fils unique dans le sein de Marie. Celui dont les prophètes avaient depuis longtemps prédit l’avènement, vous l’avez envoyé dans les dernier temps pour rayonner sur les peuples qui demeuraient dans les ténèbres; ils erraient au pays de l’ombre de la mort, et tu as fait se lever sur eux ton éternelle clarté. Nous te supplions de bien vouloir bénir ces cierges que nous avons préparés en l’honneur de ton nom ; accorde-leur cette bénédiction par laquelle tu nous as fait passer du domaine des ténèbres au royaume resplendissant de ton Fils bien-aimé, par qui s’est levé la lumière sur les justes et la joie du salut éternel. Tu as comblé l’attente du juste Siméon, qui ne devait point mourir avant de voir le Christ revêtu de la chair; remplis-nous aussi, ô lumière salutaire du monde entier, de la splendeur de ta clarté et chasse loin de nous les ténèbres de l’ignorance. Comme tu as aujourd’hui renvoyé en paix Siméon ton serviteur, daigne aussi nous diriger dans la paix, pour que nous entrions au port du repos éternel et que, tout inondés du triple rayon de la vraie lumière, nous puissions au jour du jugement, unis avec les chœurs des anges, contempler dans l’allégresse le visage de l’éternel Soleil.

O trésor des siècles, vie de toute chose, devenu petit enfant pour moi, toi qui as autrefois gravé la loi sur les tables au Sinaï, tu es né sous la loi pour nous arracher tous à l’antique servitude de cette loi. Gloire à ta bonté, ô Sauveur !

Gloire à ton règne, gloire à ton œuvre rédemptrice, ô Toi, qui êtes Dieu et Toute Bonté !

Messe 08 02 2015 Messe 08 02 2015 Messe 08 02 2015 Messe 08 02 2015 Messe 08 02 2015

Le célébrant asperge les cierges restant sur la table et asperge les cierges des fidèles puis on les allume en prenant la lumière au feu de Sainte Brigide en chantant les paroles de Siméon :

Maintenant, Seigneur, laisse ton serviteur s’en aller en paix selon ta parole, car mes yeux ont vu Ton Salut, que tu as préparé à la face des peuples.

Lumière pour éclairer les nations et gloire d’Israël ton peuple. Amen.

Puis il dit la prière suivante, puis la procession s’avance vers l’autel. Chacun éteindra son cierge après l’Évangile.

O Christ, Tu es la vraie Lumière Qui éclaire tout homme venant en ce monde ; que la lumière de Ta Face brille sur nous, afin que nous contemplions Ta Lumière inaccessible aux siècles des siècles. Amen.

Procédons en paix au nom du Christ. Amen.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :