Google PlusFacebookTwitter

Mise au point de notre évêque

Mise au point de notre évêque…

Il me paraît important d’éclairer ceux qui atterrissent sur mon profil.

Je suis un évêque chrétien gallican, c’est-à-dire que je suis un homme engagé dans l’évangélisation. Je suis l’animateur de la Mission Gallicane Saint Julio en Belgique, expression de mon gallicanisme, et membre de la Fraternité Saint Julio & Vilatte, expression de mon œcuménisme chrétien.

J’accepte la Déclaration de Duval de Monseigneur Joseph-René Vilatte ce qui signifie que :

En outre, je suis un chrétien progressiste, ce qui signifie très clairement que je refuse l’enfermement du Christianisme dans des carcans auto-référents. En ce sens, j’ouvre les portes de ma chapelle à tous les chrétiens de bonne volonté, mais aussi à ceux qui sont refusés par les gardiens du temple : les homosexuels, les exclus… Il nous semble, en effet, important de nous ouvrir à ceux qui furent rejetés par une papauté desséchée et autres évangélistes au cœur fermé. En ce sens, je suis l’ami et le frère des gnostiques, des soi-disant hérétiques, des païens, de tous ceux qui ont rejeté le Christ non à cause de Son message, mais à cause des hommes et de leurs penchants à exclure et à rejeter, à créer des boucs émissaires.

Ma mission évangélique est très réellement celle du message de l’Amour du Christ et non celle d’un homme seul dans sa chapelle à fulminer des cris de haine.

Certains me veulent franc-maçon. Je ne le suis pas, mais parmi mes frères en Christ il y a des francs-maçons.

Certains me veulent gnostique afin de me clouer à la porte de leur maison de haine. Je suis gnostique dans le sens très réellement chrétien, selon les mots de Saint Paul, de Clément d’Alexandrie, d’Origène et de tous ces illustres Pères Apostoliques. De même, je crois à la Trinité, à la très réelle transsubstantiation, aux Sept Sacrements, et je professe le crédo de Nicée-Constantinople.

Ne vous trompez donc pas en venant ici, vous êtes chez un chrétien gallican, progressiste, inclusif, gnostique et social ! Si vous venez me juger, partez ! Si vous venez en frère, restez.

Ce jeudi 29 décembre 2016 a.d., fête de la St Thomas Becket.

Mgr. Willy Fiorucci, évêque gallican indépendant

%d blogueurs aiment cette page :