Google PlusFacebookTwitter

OSMaM

Présentation de l’Ordre de Saint-Martin au Manteau.

L’Ordre de Saint-Martin au Manteau est né du désir de certains évêques de fonder une structure dédiée à la charité et à l’aide aux affligés et aux déshérités de la vie.

L’Ordre se place sous le patronage de Notre-Dame, la Bienheureuse Marie, et de Saint-Martin le Miséricordieux.

La fête de l’Ordre est fixée au 11 novembre.

L’Ordre ne fixe aucune limite à son action ni aucune règle particulière concernant les œuvres de ses membres. Chaque membre est libre de remplir sa mission selon ses moyens et ses capacités.

« Quand je parlerais les langues des hommes et des anges, si je n’ai pas la charité, je suis un airain qui résonne, ou une cymbale qui retentit.

Et quand j’aurais le don de prophétie, la science de tous les mystères et toute la connaissance, quand j’aurais même toute la foi jusqu’à transporter des montagnes, si je n’ai pas la charité, je ne suis rien.

Et quand je distribuerais tous mes biens pour la nourriture des pauvres, quand je livrerais même mon corps pour être brûlé, si je n’ai pas la charité, cela ne me sert de rien.

La charité est patiente, elle est pleine de bonté ; la charité n’est point envieuse ; la charité ne se vante point, elle ne s’enfle point d’orgueil, elle ne fait rien de malhonnête, elle ne cherche point son intérêt, elle ne s’irrite point, elle ne soupçonne point le mal, elle ne se réjouit point de l’injustice, mais elle se réjouit de la vérité ; elle excuse tout, elle croit tout, elle espère tout, elle supporte tout ». (1 Corinthiens 13:1-7)

Ainsi, l’Ordre enjoint ses membres à pratiquer la charité sous toutes ses formes à chaque instant de leur vie, mais il s’interdit de poser comme obligatoire telle ou telle action collective.

L’Ordre est ouvert à toute personne (homme ou femme) ayant reçu les ordres sacrés (diaconat, prêtrise ou épiscopat) et l’adoubement de chevalier selon le rite chrétien. A leur entrée dans l’Ordre, ils reçoivent le titre de « Chevalier-cellérier » ou de « Dame-cellérière » et sont regroupés au sein du « Chapitre Souverain ». Celui-ci est la seule institution de l’Ordre apte et autorisée à approuver l’entrée de nouveaux membres et à modifier la Règle telle qu’elle a été approuvée ce 25 décembre de l’année 2013 de l’Incarnation de Notre Seigneur Jésus-Christ.

Le tiers-ordre, quant à lui, est ouvert à toute personne chrétienne désirant participer activement aux buts de l’Ordre. Ces membres sont regroupés au sein des « Frères et Sœurs de la Croix du Cœur de Charité ».

L’Ordre est divisé territorialement en « Chapelle souveraine » placée sous la direction d’un Chevalier-cellérier ou d’une Dame-cellérière. A ce jour l’Ordre compte deux chapelles en activité : la Chapelle d’Arlon et la Chapelle de Wolfisheim.

Le symbole de l’Ordre est d’argent à la croix patriarcale d’azur chargée d’un cœur évidé de gueules.

26-115-large

L’Ordre, au travers de ses fondateurs Mgr. Raphaël-Magnoald et de Mgr. Vilhelmus, se place spirituellement et temporellement sous la protection de la Province Gallicane d’Alsace et de la Fraternité Saint Julio & Vilatte, Mission Gallicane Saint Julio.

Il ne s’agit pas d’un énième ordre néo-templier, d’un club décernant des honneurs et des médailles, mais d’une confrérie d’âmes se dédiant à l’action dans le monde en accomplissant leurs vœux sacerdotaux et chevaleresques. En ce sens, l’Ordre n’acceptera pas de candidature irréfléchie et ne conférera aucune décoration superflue.

La Règle :

Ordre Saint-Martin

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :