Google PlusFacebookTwitter

Petite histoire…

Petit historique de l’Église Gallicane et de la Mission Saint Julio

« Avez-vous une succession apostolique ?

Déroulez la liste de vos évêques ! »

TERTULLIEN — IIIe siècle.

 

Après avoir assumé le Patriarcat de l’Église Gnostique Universelle, Bricaud devint l’ami de l’évêque Louis-Marie-François Giraud (Mgr. François, mort en 1951), un ancien moine trappiste qui faisait remonter sa filiation épiscopale à Joseph René Vilatte (Mar Timotheos, 1854-1929). Vilatte était un parisien qui avait dans sa jeunesse émigré en Amérique. C’était un enthousiaste religieux, mais incapable de trouver satisfaction au sein des structures de l’Église Catholique ; ainsi, en Amérique, il commença sa quête pour trouver un environnement plus adapté à sa personnalité et à ses ambitions. Il passa de chapelle en chapelle, servant pour un temps comme ministre congrégationaliste, étant plus tard ordonné prêtre au sein de l’Eglise des « Vieux Catholiques ». Il obtint la consécration épiscopale en 1892 des mains de l’évêque Francisco-Xavier Alvarez (Mar Julius I), évêque de l’Église syrienne Jacobite Orthodoxe et Métropolitain de l’Église Catholique Indépendante de Ceylan, Goa et des Indes, qui avait à son tour reçu la consécration des mains d’Ignatius Pierre III, « Pierre l’Humble », Patriarche Jacobite Orthodoxe d’Antioche.

 Voici la retranscription du texte de la consécration :

« Au nom de l’Éternel, existant en Soi, Dieu Tout-Puissant, Amen, + Antoine-François-Xavier JULIUS 1er, par la grâce de Dieu, Archevêque de CEYLAN, COA et de l’Inde, à tous ceux qui liront les présentes, salut, paix et bénédiction en Jésus-Christ, notre Seigneur. Nous faisons savoir à tous par les présentes lettres que le 25 mai 1892, dans la cathédrale de N.D. de la Bonne Mort à HULDEDORF, COLOMBO, avec l’assistance de Mar PAUL ATHANASIUS, Évêque de KOTTAYAN, Mar GEORGES GREGORIUS, Évêque de NIRANAM, MALABAR (Inde) et en présence d’une grande multitude de chrétiens de notre juridiction et autres, en vertu des pouvoirs à nous conférés par la succession apostolique et par la faveur de S.S.PIERRE III, Patriarche du Siège orthodoxe d’ANTIOCHE, après avoir invoqué par la prière le Saint-Esprit vivifiant, nous avons imposé les mains sur Joseph-René VILATTE, parisien de naissance, américain de naturalisation ; nous l’avons consacré avec les saintes huiles pour la dignité archiépiscopale, suivant les formes du Rite Latin, sous le titre d’Archevêque de l’Ancienne Église d’Amérique, et nous lui avons confié le pouvoir d’ordonner des religieux et des prêtres, de consacrer les Églises, les autels, les cimetières, etc., etc., d’accomplir toutes les fonctions appartenant au rang métropolitain.

Donné en notre résidence archiépiscopale, Cathédrale de N.D. de la Bonne-Mort, COLOMBO (CEYLAN) aujourd’hui fête de la Pentecôte, ce 5 juin 1892.

Signé : Julius Ier, Archevêque de CEYCLAN, de Goa et des INDES.

W.MOREY, Consul des États unis à CEYCLAN

LISBOA PINTO F.E.A.D.M.S. »

Mgr. Vilatte consacra Paolo Miraglia-Gulotti le 6 mai 1900 et, avec l’aide de l’écrivain Henri des Houx, fonda les premières cultuelles catholiques gallicanes ; Mgr. Gulotti consacra à son tour Julien-Ernest Houssay (dit « Abbé Julio », 1844-1912) comme évêque métropolite de France.

Après son retour en Amérique de Mgr. Vilatte, Mgr. Houssay prit la direction de l’Église de France.

Mgr. Houssay consacra Louis-Marie-François Giraud le 21 juin 1911 ; et Giraud consacra Jean Bricaud le 21 juillet 1913. Il installa alors le siège de l’Église à Gazinet en Gironde en 1914 avec l’aide de sainte Alphonsine Mathieu. Il consacra comme coadjuteur Mgr. Gaston Vigué le 28 décembre 1921 et ils fondèrent ensemble l’Union des Églises catholiques et orthodoxes d’Occident.

Cette consécration est importante pour l’Église de Bricaud car elle fournit une succession apostolique et épiscopale valide et documentée, qui avait été reconnue par l’Église Catholique Romaine comme valide, mais illicite (spirituellement efficace, mais contraire à la politique de l’Église et non sanctionnée par elle). Rome, conformément à ses propres règles et lois concernant la transmission épiscopale, n’a jamais remis en cause la validité de Mgr Vilatte. Ainsi, dans une lettre de Mgr. Ceretti, Nonce apostolique (« Courrier de Bavière », de Munich, et datée du 6 juillet 1925), il est dit ceci :

Mgr. Vilatte a reçu les ordres mineurs et le sous-diaconat le 5 juin 1885, le diaconat le 6 juin de la même année, et la prêtrise le 7 juin 1885… “Quant à sa consécration épiscopale, elle eut lieu le 25 mai 1892. Mgr Vilatte fut consacré par trois évêques Jacobites dans la Cathédrale de l’archevêque Alvarez (Julius Ier), c’est-à-dire en l’église Notre Dame de la Bonne Mort, à Colombo, île de Ceylan. Mgr Vilatte est en possession d’une bulle de consécration signée par ces trois évêques, et par le consul américain qui assistait à la cérémonie”.

La succession apostolique fournit à Mgr. Bricaud et à ses successeurs l’autorité apostolique d’administrer les sacrements chrétiens.

Le 15 mai 1918, Mgr. Bricaud consacra Victor Blanchard qui avait été le secrétaire d’Encausse et Détré.

Blanchard continua en consacrant au moins cinq autres évêques sous sa propre autorité, dont Charles Arthur Horwath, qui consacra, à nouveau, plus tard, sub conditione, Patrice Genty et Roger Ménard, qui consacra alors Robert Ambelain en 1946. Mgr. Ambelain consacra André Mauer, Primat de Franche-Comté et Roger Pommery, évêque titulaire de Macheronte.

Après la guerre, Mgr. Giraud continuera son œuvre œcuménique.

En 1969, Mgr. Ambelain aura comme successeur à la tête de l’Église André Mauer, à qui succédera Pedro Freire, primat de l’Amérique du Sud, en 1970.

En 1950, c’est Mgr. Bernard Isidore Jalbert Ville qui fut élu comme troisième patriarche de l’Église. Assisté de Mgr. Vigué, de Mgr. de la Thibauderie, de Mgr. Jean-Marie Fournié et du père Patrick Truchemotte, il assura la survie de l’Église gallicane.

A la Noël 1966, Mgr. Irénée Charles Poncelin d’Eschevannes est élu et sacré quatrième patriarche.

Mgr. Irénée consacra Mgr Tugdual Danyel comme premier évêque de l’Église Celtique rénovée et prononça l’acte de restauration de l’ordre monastique de Saint-Colomban. La succession de Mgr Tugdual sera assurée par l’Église Celtique de Mgr Gall et Mgr Iltud et plus tard par Mgr Maël de Fournier de Brescia qui relèvera l’ermitage et le monastère de la Sainte Présence.

Mgr. Irénée mourut le 28 juin 1970 à Paris. Ce n’est qu’en 1975 qu’un patriarche est élu : Mgr. Patrick Truchemotte. Il décède en 1986 et à ce moment chaque communauté prit son autonomie.

En 1999, la Mission Gallicane d’Alsace est constituée, sous la patronage du patriarcat du Gazinet, avant de prendre son destin en main en 2011 sous l’impulsion du Père Raphaël Steck.

Le 29 juin 2013, le Père Raphaël fut consacré à l’épiscopat par quatre évêques de plusieurs juridictions différentes, officialisant ainsi la pleine autonomie de la Province Gallicane d’Alsace. Le consécrateur de Mgr. Raphaël fut Mgr François-Marie de Fournier de Brescia, évêque dans la succession de Mgr. Tugdual par le Père Henri Hillion et l’Ordre d’Avallon, les co-consécrateurs étant NNSS Willy Fiorucci (Vilhelmus), Roland Sement et Claude Fèvre tous les trois évêques dans la succession gnostique apostolique de Mgr Bricaud.

Le 5 janvier, Mgr. Willy (Vilhelmus) obtient les lettres de mission de l’Ordre d’Antioche de Sa Béatitude +++John Kersey et de Mgr. Raphaël-Magnoald Steck, et fonde la Mission Gallicane Saint Julio pour la province du Luxembourg belge.

Blason

Succession Jacobite d’Antioche :

127 — Mar Ignatius Peter III, 1872.

128 — Mar Paul Athanasius (Kadavil Kooran) consacré en 1877 par Mar Ignatius Peter III comme Évêque Syrie-Antioche de Kottayam et Métropolite de Malabar (Inde).

129 — Mar Julius I (Antonio Francis Xavier Alvares) consacré le 28 1889 par Paulose Mar Athanasius, sous l’autorité du Patriarche Ignatius Pierre III afin d’être archevêque du Rite Latin Indépendant de l’Église Catholique de Ceylan, de Goa et des Indes.

130 — Joseph René Vilatte fut consacré le 25 mai 1892 à Colombus à Ceylan à la Cathédrale de Notre Dame de la Bonne Mort par Mar Julius I. sous l’autorité d’une Bulle de Mar Ignatius Pierre III datée du 29 décembre 1891, il fut désigné afin de servir en tant qu’archevêque en Amérique du Nord.

(131) Paolo Miraglia, 6 mai 1900 ; (132) Jules Houssay (Abbé Julio) 4 décembre 1904 ; (133) François Giraud, 21 juin 1911 ; (134) Jean Bricaud, 21 janvier 1913 ; (135) Victor Blanchard, 5 mai 1918 ; (136) Roger Menard, 7 janvier 1945 ; (137) Robert Ambelain, 10 juin 1946 ; (138) ; (138) Mgr. Janos, 1966 ; (139) Mgr. François-Marie de Fournier de Brescia (22 juin 2002) ; (140) Mgr. Willy (Vilhelmus), 28 juin 2013.

Succession de l’Église Gallicane :

– Mgr. Joseph René Vilatte (1892)

– Mgr. Paolo Miraglia (1900)

– Mgr. Houssay (1904)

– Mgr. Giraud (1911)

– Mgr. Bernard Jalbert-Ville (1930)

– Mgr. Malvy (1951)

– Mgr. Irénée d’Eschavannes (1957)

– Mgr. Tugdual (1957)

– Mgr. Iltud (1967)

– Mgr. Koulmer (Henri Hillion) (1970)

– Mgr. Maël (Mgr. de Fournier de Brescia) (1972)

– Mar François-Marie (1972)

– Mgr. Willy (2013)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :