Google PlusFacebookTwitter

L’Ordre de la Couronne d’Epines

L’Ordre chevaleresque et religieux de la Couronne d’Épines trouve son origine au moment même où le Roi Saint Louis il apporta en France les Saintes Reliques de la Passion du Christ est notamment la Couronne de dérision que les soldats romains avaient tressée et entremêlée d’épines, avant de la poser sur la tête de Notre Seigneur Jésus Christ.

Une tradition respectable de l’ordre est qu’il fut fondé en souvenir de cet événement par le Roi Philippe le Bel en 1308.

Plus tard nous perdons toute trace d’organisation jusqu’à ce que le docteur et savant prêtre Gaston Fercken, présenta au Patriarche d’Antioche SB Pierre Ignace III les statuts de l’ordre restauré, qu’il approuva en 1880 pour tous ceux qui en seraient jugés dignes, une milice d’honneur pour la défense de la Divinité de Notre Seigneur Jésus Christ en Orient comme en Occident.

Le 29 Mai 1892, Mgr Jean René Vilatte était consacré archevêque métropolitain pour l’Amérique par SG Julius 1er Alvarez, archevêque de Ceylan du Patriarcat d’Antioche (Canonisé depuis par l’Église Syriaque). Il était assisté de Mgr Grégorios évêque de Niranam (canonisé depuis par l’Église Syriaque) et de Mgr Athanasios de Kattagam.

Pages de statuts histoire OCT2

Dans les jours qui suivirent, le Patriarche d’Antioche, Pierre Ignace III, 138e successeur de saint Pierre, qui avait donné les bulles de consécration, conféra à Mgr Vilatte la Grande Maîtrise de l’Ordre.

 Mgr Vilatte

Mgr Vilatte organisa l’ordre en nommant des grands chanceliers dans toutes l’Europe et notamment en France, c’est l’Église Gallicane en la personne de Mgr Houssay (dit Abbé Julio) qui assura cette charge, tandis qu’en Italie c’est Mgr Miraglia Gulotti qui s’en occupa. Chacun portant le bijou de l’Ordre sur ses Armoiries. Mgr Vilatte rentra en France en 1923 et continua à s’occuper de l’Ordre tout en devenant premier Patriarche de l’Église Gallicane. Il nomma aussi Mgr Giraud, qui deviendra son successeur en 1925 comme patriarche, au grade de commandeur. L’ordre, à cette époque, comptera 148 membres ecclésiastiques et 420 membres laïcs.

1369031_10200660393539786_477304170_n

Après la mort de Mgr Vilatte en 1929, c’est son successeur aux États Unis, Mgr Barwell-Walker qui devint Grand-Maître de l’Ordre et pris le nom d’Edmond Ier.

En 1962, c’est Mgr Lymann qui devient Grand Maître sous le nom d’Edmond II et depuis 2010, c’est Mgr John Kersey, qui est le Grand Maître actuel de l’Ordre.

Mgr Kersey, Grand-Maître de l’Ordre sous le nom d’Emond III, s’attache à faire connaître l’Ordre et à le développer au sein de l’Abbaye de San Luigi qui a de tous les temps était liée à l’ordre.

Le 28 juin 2012, l’Ordre revenait et renaissait en France au sein du mouvement gallican, puisque sur décision du Grand Maître Edmond III, le RP Raphaël STECK était nommé Chevalier-Officier dans l’Ordre de la Couronne d’Épines. En 2013, Monseigneur Vilhelmus se verra conférer le titre de Chevalier Officier au sein de l’Ordre.

Le site officiel de l’Ordre est visible ici.

Statuts et histoirique de l’OCT

Mgr. Raphaël Steck

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :